Et si vous m’aidiez à diffuser les clés de l’Intelligence Amoureuse?

florentine gratitude

Toute cette recherche qui m’anime autour de l’amour, du couple, de l’être, de l’humain  depuis toujours m’a étayée, outillée et a fait naître en moi un appétit nouveau et immense à transmettre.

Me voir proposer l’écriture d’un livre par Larousse est un grand cadeau pour mon envie de partager mes trésors. J’ai mis beaucoup d’amour (et d’huile de coude) dans la rédaction de « les clés de l’Intelligence Amoureuse ». Je suis fière de ces principes et de ces rituels, j’ai confiance profondément que chacun des paragraphes va ouvrir les cœurs, pointer le Sens, faire sourdre de l’espoir, de la joie ou de l’apaisement pour les uns et les autres qui le liront.

Et la sortie en librairie approche: le 6 juin! dans toute la francophonie (Belgique, Suisse, Québec, Dom-Tom, etc.)

Et je découvre les lois de l’édition: lorsqu’un livre « trouve » son public dans les premières semaines, il va alors être diffusé plus largement en librairie (autrement dit les équipes commerciales attendent d’évaluer l’accueil des premiers temps pour lancer leur campagne).

Alors si vous avez l’intention de me lire, ou de l’offrir, vous m’aiderez beaucoup en achetant ce livre dans la foulée… Amazon, Fnac.com, ou mieux: votre libraire de quartier (et si vous pouvez  glisser au libraire quelques mots qui lui donnent envie d’en savoir plus, d’en commander plus…)

Si vous avez envie d’écrire un commentaire, une évaluation sur les sites qui le proposent… Si vous avez envie d’en parler dans vos réseaux …Si vous avez envie d’organiser une conférence, une émission, ou si vous pensez à quelqu’un qui…Vous allez vraiment me soutenir à contaminer le monde des possibilités de l’amour en nous et entre nous!

Je sais les merveilles de la connexion humaine, je sais les possibilités du battement d’aile d’un papillon…

 

De toute ma gratitude!

Florentine d’Aulnois Wang

Les-cles-de-l-intelligence-amoureuse cover

Pour un couple heureux, entrainez votre cerveau à changer d’addiction.

img_6676

Les recherches en neuroscience aujourd’hui nous abreuvent d’informations passionnantes et fécondes! Je veux vous expliquer ici la différence entre nos sensations de bonheur et nos sensations de plaisir et vous aider en couple (ou pas) à créer la beauté de vos journées, de vos vies en vous appuyant sur cette psychobiologie de nos ressources. A connaître mieux  circuits cérébraux de neurotransmetteurs nous pouvons ancrer efficacement nos intentions et sculpter nos cerveaux pour et par notre relation amoureuse…

C’est Robert H Lustig qui nous apporte ces informations précieuses[1] ; les causes profondes de plaisir et de bonheur sont différentes. Le bonheur n’est pas une accumulation de plaisirs.

La sensation de bonheur nous vient de la sérotonine, un neurotransmetteur qui s’active lorsque nous sommes en connexion (sociale, amoureuse, spirituelle…) et nous offre une belle sensation installée dans la durée, une sorte de satiété d’être, un message dans le cerveau qu’il n’y a besoin de rien de plus, certains appellent cela la complétude (complétude: propriété pour un espace d’être complet ).

C’est se sentir comme après une soirée d’échange entre amis, une promenade en amoureux, un coucher de soleil somptueux, une expérience spirituelle vaste … La connexion, la spiritualité, la gratitude et l’émerveillement nous inondent de sérotonine.

Le plaisir est lié à une décharge de dopamine à effet de courte durée, viscérale et …addictive (c’est-à-dire que dans un mécanisme excitatoire, ce réseau goûte d’être stimulé mais surtout pas submergé. Les shoots intenses et délicieux de dopamine nous font brûler des récepteurs pour éviter la surchauffe, et c’est ce mécanisme qui nous conduit à en vouloir toujours plus, à n’être jamais totalement satisfait, et pas nourris sur la durée). La dopamine nous advient lors de « like » sur les réseaux sociaux, dans la satisfaction d’achat, le sucre, l’alcool, candy crush, etc. (les industriels nous attendent au tournant sur ce chapitre!)

Un de nos problèmes relationnel est d’ailleurs que le blâme, la négativité, la critique nous fait produire de la dopamine, ce neurotransmetteur du cycle de la récompense…C’est la raison pour laquelle certains d’entre-nous sommes « accros » à cette négativité de laquelle nous avons à nous sevrer comme on se sèvre d’une drogue, en la remplaçant par du positif (pour plus de sérotonine): se relier à soi, aux autres, à notre gratitude, à l’émerveillement du monde, à notre Soi le plus élevé …

Notre désir, notre recherche de plaisirs tue notre aptitude au bonheur, courir après de la dopamine nous fait déserter les sources de sérotonine et nous sculpte des cerveaux d’insatisfaits.

(Regardez comme la société marchande nous vend du bonheur mais nous livre du plaisir et nous détourne de nos équilibres biologiques.)

Tournez-vous vers des moments qui développent votre bonheur en couple, des moments de connexion, de reliance spirituelle, de pause à deux dans votre Soi le plus élevé.

N’abusez pas des plaisirs fugaces, ne laissez pas votre chimie cérébrale envahir le territoire.

Bannissez le reproche, la critique, le blâme comme on se méfie d’une drogue (ce registre tue votre couple à petit feu).

Posez vos smartphones, regardez-vous.

Passez de la sexualité d’excitation à des rencontres sexuelles connectées et  globales.

Ralentissez!

Votre cerveau va muter et L’Espace de votre relation va se transformer!

[1] In « The hacking of the american brain » Penguin 2017

(et pour les passionnés de ce thème du couple vu par les yeux de l’approche Imago, la psychologie positive et les neurosciences; sachez que le 5 juin 2018 en librairie vous pourrez trouver « Les clés de l’Intelligence Amoureuse: 13 rituels pour prendre soin de votre couple » que je publie chez Larousse)

Florentine d’Aulnois Wang

 

Vous aimez? Dites-le! Partagez!

Vous avez des idées? Réagissez!